7 La dernière étape

02/08/2018

Bonjour tout le monde, aujourd'hui c'est au tour de Brieuc Cazouret de passer entre les lignes de ma chronique pour son roman « 7 La dernière étape ».

Titre : 7 La dernière étape

Auteur : Brieuc Cazouret

Éditeur : Auto-édition, Parution : 31 Mai 2018

Pages : 319

Prix : Broché : 9,99€ / Numérique : 0,99€

7 étapes à franchir qui ne seront pas une partie de plaisir je vous le dit tout de suite. Aucune étape ne soulagera la précédente ou la suivante. Les 7 sont incontournables, mais encore faut-il pouvoir y résister. À la clé soit votre rédemption soit votre mort. Je remercie chaleureusement Brieuc Cazouret de m'avoir donné l'opportunité de lire en service presse ce roman. Je découvre une écriture très efficace, addictive et sans aucun temps mort.

L'histoire : Thomas a la soixantaine, il est marié et père de deux grands enfants. Il vit heureux entouré des siens... Tout du moins, c'est ce qu'il s'évertue à faire et à penser. De son passé ressortent de profondes douleurs, dont il garde de nombreuses séquelles. Il n'en parle pas à sa famille, de peur de les mettre en danger et d'y déceler, surement, un certain regard affligeant. Ses enfants, Héloïse et Gaston ont toujours eu l'image de ce père fuyant et craintif. Le fils, Gaston, va avoir l'occasion d'en apprendre un peu plus sur la vie de son père, il va découvrir le calvaire et les scènes d'horreur que ce dernier a endurés pendant une dizaine de jours. À l'époque, Thomas est trentenaire, très beau, cadre dans une banque, promis à un bel avenir qui semble tout tracé et pourtant, il va se retrouver un matin enfermé. Il va vivre un véritable supplice, séquestré dans une cage avec des barreaux en fer et du mobilier vissé au sol comme simple décoration.

En parallèle, nous allons suivre une journaliste, Aline qui fait des recherches historiques. Son but étant de faire éclater des vérités enfouies, en mémoire de personnes qui en ont payé de leurs vies, mais aussi en soutien pour leurs familles endeuillées. Elle souhaite apporter ainsi, des réponses à des questions bien précises. Comment ces deux parties de l'histoire vont réussir à se rejoindre alors qu'elles n'ont à priori aucun rapport ensemble ?

Mon avis : Attention ce récit parle de tortures, qu'elles soient physiques ou psychologiques. Elles font se rabaisser l'être humain qui va se rendre compte que dans la survie, seuls les besoins primaires vont compter. Un bourreau va sévir et administrer grands nombres de tortures, dégradation physique, infantilisation, agression visuelle, musique assourdissante, tous les moyens sont bons pour faire craquer le personnage et quelques fois il faut avoir le cœur bien accroché. La perte de la maîtrise du temps est aussi un élément qui va faire sombrer notre personnage dans ce labyrinthe de démence. La part historique est très importante dans ce récit. Elle part d'un cas personnel pour se finir en véritable enquête journalistique. Aline fera tout pour faire éclater la vérité qui s'étalera sur plusieurs périodes. Nous allons parcourir l'Amérique du Sud qui se retrouve plongée dans des événements politiques, une Argentine qui vacille entre guerre et dictature, où l'insécurité est à chaque coin de rue pour les habitants. Des disparitions, des morts, Aline va mettre la main là où il ne le faut pas, un gros engrenage bien rodé, cela va aller bien au-delà de son article. Les deux parties de cette histoire vont à un moment se regrouper de façon très fluide. Cette lecture me laisse un goût vraiment très agréable, j'ai passé un très bon moment. Passer de cette tension psychologique à des scènes de tortures, mais également, en visitant l'histoire et les déconvenues d'une Argentine fragilisée par cette dictature militaire voilà un pari audacieux qui marche vraiment bien.

Citation : Le temps est figé, enfermé dans l'inconnu. Il est le témoin de notre existence, le marqueur de notre décrépitude. Le sablier se renverse sans discontinuer vers notre mort prochaine, et nous le scrutons comme pour tenter de maîtriser l'inéluctable. On ne ressent pas suffisamment dans notre routine calibrée la richesse de l'illusoire maîtrise du temps.

Résumé : Thomas a soixante ans, une famille aimante et une vie bien rangée. Lorsque Gaston lit le témoignage laissé par son père, il découvre que Thomas a vécu par le passé dix jours en enfer. Séquestré et torturé, il est parvenu à se reconstruire. Gaston cherche à éclaircir les zones d'ombres de la vie de cet homme finalement inconnu. Pourquoi, et surtout qui lui a infligé de te telles souffrances ? Dans sa quête de vérité, il sera épaulé par une journaliste, Aline Lucas, qui a enquêté sur la dictature Argentine. Et si le diable avait traversé les océans et les époques ? Aux lecteurs de se poser une question en lisant le journal de Thomas : Êtes-vous prêt pour la dernière étape ?

L'auteur : Brieuc Cazouret est un jeune auteur passionné d'histoire. Il nous fait voyager au fil de ses livres dans des pans du passé, bien souvent trop vite oublié. Son premier roman, paru en juillet 2017 chez Évidence Editions, s'intitule « Les chants de la peste brune ». Il a pour sujet un scénario d'éventuel retour du nazisme sous fond d'infiltration économique. Pour son second roman, « 7 La dernière étape », l'auteur se lance dans l'auto-édition, voulant ainsi gérer tout le processus de son livre : de sa création à son aboutissement final, en passant par toute la phase de gestion promotionnelle. Il devient également acteur et passe derrière la caméra pour la réalisation du booktrailer de son livre. Le troisième ouvrage est d'ores et déjà en cours d'écriture, il aura pour fond d'histoire Berlin dans les années d'après-guerre.

www.lesmotsdelau.fr