Ahriman

05/02/2019

Bonsoir chez vous, ce soir je viens vous parler d'un thriller fantastique « Ahriman » de Gwenn Aël.


Titre : Ahriman

Auteure : Gwenn Aël

Éditeur : Lune Écarlate Éditions, le 15 janvier 2017

Pages : 320

Prix : Broché : 21,01€ / Numérique : 6,99€


Ahriman est un thriller fantastique sous fond d'ésotérisme. Le caractère religieux à une place très importante dans ce texte, car l'histoire prend forme entre ces murs saints. Le bien, le mal, la frontière entre les deux n'a jamais semblé aussi proche.

Le lieutenant Eliot Bénin va en faire les frais lorsqu'il est appelé sur une scène de crime particulièrement morbide qui a eu lieu dans une église. Les indices laissés sur le site semblent inconcevables aux yeux des scientifiques. Cherchant un côté rationnel à tous ces éléments, l'investigation va trainer et pendant ce temps les cadavres eux, s'amoncellent. Entre démembrement, décapitation et crucifixion, la quête à la vérité s'annonce longue et difficile. Bravant les éléments climatiques qui s'abattent d'un coup sur Toulouse, cette mission ne présage rien de bon pour Eliot qui risque d'être confronté à l'enquête la plus périlleuse de sa carrière.

Un récit complet qui nous propose une balade en plusieurs temps. Nous vivons le moment présent aux côtés de ce policier, mais aussi des flashbacks sur une année qui semble être capitale dans le déroulement de l'intrigue. Nous allons chercher avec Eliot le point commun entre tous ces éléments et cette année 1999, qui revient sans cesse, quelle que soit l'avancée de l'enquête. Le texte à l'écriture féminine est bien mené et embarque le lecteur. La part de recherche sur les différents sujets évoqués est concrète, on sent que l'auteure maîtrise l'orientation qu'elle souhaite apporter à son histoire. 

Du point de vue personnage, c'est surtout Eliot que l'on va suivre, il est sympathique, mais il ne m'a pas envoûtée pour autant. On reste dans le flic que l'on retrouve dans grands nombres de livres, il est séparé, il ne voit pas sa fille pour cause de conflit avec son ex-femme et bien sûr il croule sous une charge de travail impressionnante, bref rien de bien nouveau de ce côté-ci. 

Habituellement je ne suis pas fan de thriller où le caractère religieux prédomine, mais sur ce récit j'ai été curieuse et je ne regrette pas cette découverte, car j'ai vraiment passé un bon moment. L'histoire va partir dans plusieurs directions et nous mener dans un hôpital psychiatrique en effervescence, avec son personnel débordé et résilié. Une ambiance pesante, pleine de souffrance, un chaos que l'on sent venir et une tension qui monte petit à petit. On devine assez bien que tous ces éléments ont un lien qui les relie entre eux, mais lequel ? C'est ce qui fait la complexité de ces enchaînements, car on ne les voit pas venir. Les crimes perpétrés sont bien mis en scènes par de violentes mutilations et expositions, j'ai bien aimé cet aspect dans cette affaire. 

D'une unité psychiatrique, au christianisme, en passant par la magie noire, le tout sous une météo changeante et déplorable, on se demande où cette folie va nous mener. Ce titre étrange interpelle également, que peut bien signifier « Ahriman » ? Je ne vais bien sûr pas vous répondre c'est un point essentiel de l'intrigue que je vous invite à venir découvrir.

« Ahriman » est arrivé finaliste du prix Masterton, je remercie chaleureusement Gwenn Aël pour sa confiance et l'envoi de son livre en SP.


Résumé : Alors que Toulouse sombre dans un déferlement d'intempéries inexplicables, le lieutenant Éliot Bénin est confronté à la plus sordide affaire de sa carrière. Des meurtriers aussi déterminés que sanguinaires s'inspirent des méthodes de l'Inquisition et de la mise à mort du Christ pour assassiner des hommes. Bénin ressent immédiatement le caractère hors norme de cette enquête qui le mènera, deux millénaires en arrière, au jour lointain où tout a réellement commencé : en l'an 33 après J-C…


www.lesmotsdelau.fr