Hugo Moon : Survivre

04/07/2018

Je viens vous présenter mon retour sur le dernier roman de Damien Leban,                 « Hugo Moon, Survivre ».                                                                                                           Entre le réel et le virtuel, vous allez vous perdre dans un jeu mystérieux et captivant.

Titre : Hugo Moon, Survivre

Auteur : Damien Leban 

Editeur : Auto-édition, paru le 16 Mai 2018 

Pages : 324 

Prix : Broché : 16,90/ Numérique : 0,99€

Nous voici plongé dans un thriller/ science-fiction qui part d'une base de jeux vidéo et qui va nous propulser dans une course entre le monde présent et imaginaire. Un savant mélange qui va nous faire nous questionner sur ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas. Merci à Damien Leban de m'avoir proposé son livre, afin que je puisse vous en parler...

Le résumé du livre est très énigmatique, aussi je vais en dévoiler quelque peu l'histoire alors attention ! Si vous voulez garder la magie et le secret de l'univers Hugo Moon, sautez ce petit paragraphe. Hugo, est un adolescent de 17 ans qui vit une vie bien différente des jeunes de son âge. Il a une particularité, qui fait qu'il est obligé de se construire une vie plutôt solitaire, coupé du monde. Il aime se réfugier dans les jeux vidéo, ce qui lui permet de s'évader de son lourd quotidien. Quand il apprend que le Festival Gaming arrive dans sa ville, il voit là un de ses rêves se réaliser. Il va tout faire pour participer à cet événement, au grand désarroi de ses parents. Un heureux concours de circonstance, va se produire pour Hugo ! Détenteur d'un ticket ultra précieux, il va se retrouver propulsé au-delà de tout ce qu'il aurait pu imaginer. Un monde entre le réel et le virtuel va s'enclencher. Il va faire la connaissance de quatre personnes avec qui il va entreprendre le périple de sa vie.

Bienvenue dans le premier tome de la nouvelle saga Hugo Moon. Je referme tout juste cette partie de l'histoire, que j'ai déjà hâte d'en lire la suite. Entre réalité virtuelle et apocalypse le lecteur va se poser beaucoup de questions pendant ce voyage. C'est rythmé, les actions s'enchaînent très rapidement. Les personnages ont tous leurs utilités dans le récit, chacun avec une particularité qui va les aider à avancer dans ce monde hostile. Notre héros va vite prendre en assurance au fil des pages. Un univers où le jeu est bien présent mais pas que, car autour c'est toute une histoire qui va se dérouler. J'ai adoré me retrouver dans cette ambiance, et à m'imaginer moi aussi à dégommer du zombie à la façon « walking dead » ! Mais aussi, à chercher des indices pour avancer dans la suite de l'histoire, c'est très prenant et addictif. Il y a également une bonne part d'action qui m'a rappelé un peu l'univers « Hunger Games » par les changements de décors, l'évolution ainsi que les questionnements des personnages au fil des pages. C'est un sacré voyage qui vous attend aussi bien en terme de paysage que en espace-temps. Rien ne vous sera épargné, tout a été pensé intelligemment, ce qui laisse présager une bonne suite à ce premier tome. Une couverture signée Matthieu Biasotto vient apporter un beau visuel à ce livre ! PS : Moi aussi je parle GEEK, Damien t'est un ROXXOR. ( tu gères).

Citation : Nous ne sommes pas idiots, nous avons compris depuis longtemps que Gamers n'est pas une sinécure, n'importe quel adversaire pourrait nous tomber dessus à chaque seconde d'inattention...

Résumé : SURVIVRE- COMPRENDRE- VAINCRE. J'entends des appels hystériques, c'est ma mère. Je sens une main qui m'agrippe pour m'emmener vers la maison. Je résiste, je proteste. Puis la voix de mon père s'impose de toute sa gravité, plus calme que celle de ma mère mais bien plus autoritaire. Néanmoins, je ne flanche pas, j'essaie même d'atteindre le portillon. Puis tout va très vite et je perds le contrôle des événements. Ils me recouvrent d'une grande couverture, ce qui me fait disparaître du décor, comme si je n'existais pas. « Ma vie est un jeu dont je ne connais ni les règles ni la finalité ».