Jeu de dames

11/01/2020

Allez, on va parler ensemble de mon avant-dernière lecture de l'année 2019 qui fut une très belle découverte. Jeu de dames termine en beauté mon année littéraire puisqu'il se hisse directement dans le top 10 de mes meilleures lectures de l'année.

Tout se passe dans la ville rose, nous n'allons pas bouger de ces ruelles et surtout de ces routes toulousaines et c'est parfait comme ça, car une fois la balade achevée vous serez à bout de souffle. Être présent au mauvais endroit au moment, cette expression n'aura jamais aussi bien collé à la peau de ces pauvres personnes qui ne souhaitaient qu'une chose rentrer chez eux après une grosse journée.

L'histoire est très bien ficelée et l'auteur va mener en bateau son lecteur, lui proposant un jeu grandeur nature où les soupçons et la méfiance seront de mises. La force de ce récit ce sont ces personnages ! Nicolas Druart leur a donné une vraie identité, ils ont une âme, pas toujours reluisante et peu enviable, mais ça instaure un climat et une présence très efficace dans le récit. Cette intrigue est vue sous plusieurs angles et là aussi ça match, ça percute et on fait défiler les pages de ce petit pavé à une vitesse grand V.

Pas de fioriture on démarre direct avec un assassinat en plein périphérique, c'est ce point de départ précis qui va mener au jeu morbide et entraîner ces malheureux témoins dans une véritable descente aux enfers. En parallèle de cette chasse et de cette quête à la survie, nous avons le point de vue policier avec la partie enquête qui va nous aider à tisser nos propres théories.

Une chronologie réglée comme un métronome ou chaque personnage dans son horreur apportera sa pierre à cette histoire ou toutes les apparences seront trompeuses.

Si vous aimez les tueurs en séries et les traques c'est par ici, vous aurez votre de dose de harcèlements en tout genre. Vous êtes plutôt Darknet et BDSM et bien ne partez pas vous aurez aussi de quoi vous amuser. Vous aimez jouez alors venez les observer ! Serez-vous plus fort que le Baba Yaga, tueur en série aux 14 victimes ? Nous allons jouer ensemble pour le savoir...

Le final vous explosera à la figure que dans les toutes dernières pages, distillant les doutes, les craintes et les pires suppositions. Bref, vous l'aurez compris ce n'est pas un thriller pépère qui vous attend, mais du psychologique avec des scènes qui s'enchaînent. L'alternance de chapitre court entre chaque personnage apporte un effet page-turner effroyable.

Un livre que je vous recommande, quant à moi il me reste « Nuit blanche » à découvrir et j'en suis bien heureuse vu la qualité de ce livre-ci !

Je remercie l'auteur pour ce SP et une chose est sûre je vais être attentive à ses prochaines sorties littéraires. 


Résumé : Un affrontement impitoyable entre le tueur et la police au cours duquel tous les coups sont permis ! Un twist final saisissant !
Toulouse. Une sortie de périphérique. Un meurtre, trois témoins : Ludovic, Claire et Ousmane. Le lendemain, un SMS sur leur smartphone : « je sais ce que vous avez vu ». Eux ne savent pas qu'ils viennent de devenir des cibles… Dans une ville traumatisée par un tueur en série surnommé Baba-Yaga, trois individus que tout oppose vont être aspirés dans un stratagème macabre, un jeu de piste qui va les pousser dans leurs retranchements et révéler leur vraie nature. Que seriez-vous prêt à faire pour rester en vie ?

Auteur : Nicolas Druart est infirmier depuis 2012.
Il a commencé l'écriture en 2015 à la suite d'un arrêt longue maladie pour des problèmes de dos.
"Nuit blanche" (2018, Nouveaux Auteurs), son premier roman, est récompensé par le Prix du suspense psychologique 2018.
En 2019, il publie un nouveau thriller, "Jeu de dames".
Né en région parisienne, il habite à Toulouse.

www.lesmotsdelau.fr