Le fil d'argent

09/10/2018

Bonsoir chez vous, voici mon retour sur le Roman de Rebecca Greenberg « Le fil d'argent » et ATTENTION c'est un ... COUP DE CŒUR !!!! 


Titre : Le fil d'argent

Auteure : Rebecca Greenberg

Éditeur : Éditions Terra Nova, paru le 26 Août 2017

Pages : 473

Prix : Broché : 18,90€ / Numérique : 3,99€

https://lefildargent.over-blog.com


Je délivre officiellement mon 3ième coup de cœur de l'année ! Ce roman est une pépite, au contenu riche et magnifiquement mené par la plume de Rebecca Greenberg ! Une histoire qui oscille entre un présent à New York et un passé en France en pleine résistance. Je remercie les Éditions Terra Nova ainsi que l'auteure pour l'envoi de ce livre en Service Presse, ce fût une magnifique découverte !


À New York, en pleine tempête Thomas est percuté par une voiture, s'en suit de longs mois entre coma puis rééducation. Il peut compter sur le soutien sans faille de sa famille, de ses amis et d'une infirmière au professionnalisme exemplaire. Dès son réveil, il se rend compte que beaucoup de choses ont changé et que son esprit est capable de voyager et de lui faire voir des événements déjà passés. Il va se retrouver projeté lors de ces voyages, en France en plein sous l'occupation allemande. Ses perceptions sont modifiées, des facultés lui apparaissent et lui permettent de visiter certains endroits. Il va croiser la vie de Simon, un jeune juif polonais et de ses deux petites sœurs. Il va enquêter sur ces endroits et personnages qui semblent le ramener inévitablement à cette époque et dans ces lieux.

Un voyage saisissant, je referme tout juste ce livre et j'en ressors vidée ! Je suis triste de l'avoir fini, bien que j'ai pris le temps de vraiment le décortiquer. Une deuxième chance, faire le bien autour de soi peut paraître idyllique dit comme ça, mais pour Thomas le personnage que l'on va suivre c'est loin d'être le cas. Il va être question d'un fil bien mystérieux, d'un équilibre et de dimension temporelle.

Alors vous allez me dire quel rapport avec l'événement qui a ravagé l'Europe au milieu du XX ième Siècle ? Et bien pourtant tout est là sous nos yeux et une fois les éléments regroupés tout s'imbrique parfaitement ensemble !

Quel suspens ! bien des fois je me suis dit « ça y est je l'ai » pensant trouver un point précis de l'histoire, qui ferait se rassembler les morceaux du puzzle et au final non, on repart dans le sens inverse ou à une autre époque.

C'est une immersion totale tant l'écriture est sublime et efficace, une réelle plongée dans les tristes années d'une France ravagée. Le style est tellement magique qu'on ne lit pas les scènes, mais on les vit ! Elles sont décrites si intensément qu'elles en sont effroyables tant elles sont réalistes. On nous propulse en pleine zone occupée entre des résistants et la Gestapo, entre fuite et enlèvement, entre force et haine. 

La vie de ces gens ne peut laisser personne indifférent, quand on pense que cela fait partie d'un pan de notre histoire. Je me suis prise d'une grande affection pour les jumelles Lewendel ! J'ai été séduite par leur talent au conservatoire, puis j'ai souffert et espéré avec elles. Les personnages valeureux et combatifs sont eux aussi exceptionnels, on les suit pour notre plus grand « malheur » dans leur rêve de libération. Une jolie leçon de vie où les belles valeurs restent de mise comme la parole d'un homme, ou la mise en avant de l'unité familiale qui va nous prendre aux tripes, et diffuser une hargne et une volonté sans faille. L'amour d'une mère, d'une sœur, d'une petite amie, celles qui restent tapies dans l'ombre et qui vont devoir supporter l'attente de la bonne ou mauvaise nouvelle. Ce livre raconte aussi le destin d'une belle amitié entre deux jeunes garçons que cette guerre va vouloir séparer, uniquement car ils ne sont pas nés du même côté.

La partie « présent » et « passé » s'épouse à merveille, avec un grand coup de chapeau pour le dernier tiers du livre qui est vraiment époustouflant ! Il prend encore, un souffle nouveau sur cette dernière partie, pour être encore plus intense et poignant. Une écriture qui se veut cette fois beaucoup plus profonde et qui apporte l'effet recherché, car on en ressort bouleversé. Le ton monte crescendo et s'intensifie au fil que les émotions affluent et nous assaillent de toute part. Un gros travail pour l'auteure tant par l'écriture qui est juste fabuleuse, mais aussi par la part de recherche. On ressent bien derrière ces mots, l'investissement qu'elle a dû fournir pour en arriver à nous livrer cette histoire et ce condensé d'émotions. Jusqu'où irions-nous pour obtenir le pardon ? C'est la question que l'on peut se poser en refermant ce roman...

« Juste que le combat ne soit pas vain... Que nous ne soyons pas tous morts pour rien. Que la Bête ennemie ne parvienne pas à ses fins... »

« La partie conscience s'en va..., tandis que l'autre ne veut pas lâcher prise et tient bon pendant trois longs mois, seule de son côté. Entre les deux, le fil résiste. Pourquoi ? Comment ? »

Résumé : Et si rien, absolument rien, n'était dû au hasard ?

Un jour de tempête, l'existence de Thomas Gordon bascule. Le journaliste d'investigation a un accident et se retrouve plongé dans un coma de plusieurs mois. À son réveil, tout a changé : son esprit est capable de se projeter dans le passé. Peu à peu, il devient évident que ses voyages dans le temps ne sont pas dus au hasard, car Thomas est sans cesse ramené dans la France occupée des années 40. Il y découvre la vie tragique de Simon, un juif entré dans la résistance, et de ses deux petites sœurs. Qu'est-ce qui rattache Thomas au drame de cette famille prise dans la tourmente de l'Histoire ? L'enquête incroyable qu'il mène bouleverse toute sa vie. Mais en réveillant les fantômes du passé, peut-être parviendra-t-il à racheter une faute trop longtemps restée impunie...

Auteure : Rebecca Greenberg est née à Paris. À 17 ans, elle part vivre en Afrique, au Cameroun, avec ses parents. Elle y passera son bac, puis suivra une année d'initiation à l'Histoire de l'Art.

À son retour en France, elle entame des études universitaires cinématographiques et audiovisuelles, pour devenir metteur en scène, scénariste et monteuse. Elle assiste à des tournages de films, aux côtés de Gérard Jugnot et Richard Bohringer, et se prend de passion pour les écrits de Stephen King, rédigeant des scripts adaptés de quelques nouvelles choisies.

Puis elle rencontre son âme sœur, et fait finalement le choix de se consacrer corps et âme à sa nombreuse famille. C'est la saga Harry Potter, découverte par le biais de ses enfants bien des années plus tard, qui lui donne comme une révélation, le goût insatiable des livres et le besoin de réécrire, comme au temps de son adolescence.

Le fil d'argent prend soudain forme dans son esprit, puis sur le papier. Il lui faudra 2 ans pour l'achever, après de nombreuses recherches historiques et scientifiques, ainsi que pas mal de nuits blanches... Elle est aujourd'hui auteure et correctrice littéraire indépendante.

www.lesmotsdelau.fr