Sans Jamais Te Retourner de Tony Perraut

13/06/2018


Coucou à tous,

Aujourd'hui je vais vous parler d'une lecture très émouvante, il s'agit d'une nouvelle de Tony Perraut « Sans jamais te retourner »

Titre : Sans jamais te retourner                                                                                            Auteur : Tony Perraut                                                                                                        Editeur : Auto édition                                                                                                         Pages : 54                                                                                                                               Prix : 3.99 €

« Sans jamais te retourner » est donc une nouvelle d'une cinquantaine de pages, mais au contenu tellement déchirant. L'auteur joue sur notre sensibilité pendant tout le long de ce récit. Il nous propose un voyage terrifiant dans la vie d'une personne qui est à bout de force. Nous allons nous plonger dans le mental de ce personnage et souffrir avec lui.

L'histoire commence et, dès les premières lignes, dès les premiers mots posés, on sent que le côté émotionnel va être omniprésent. Une chasse à la vie poignante, sur un sujet sensible.

Le personnage va se réveiller un matin et entrevoir une journée bien particulière. Il va nous raconter sa destinée dans un univers qui n'est pas le sien. Toutes ces petites choses auxquelles nous ne prêtons pas attention ont, pour lui, en ce jour précis, une saveur bien singulière. Le déroulement d'une seule journée est-il si important ? Pour lui oui... !! Il va retracer son chemin de vie sur cette portion de temps : cette forêt qu'il aimait tant, une visite à sa maman, ce trajet en bus... Il sait que ce jour va être crucial pour lui et il nous fait vivre ces moments afin que, peut-être, nous apprenions à apprécier les choses simples de la vie. En ce nouveau levé de soleil tout a une signification profonde pour lui... que ce soit une simple odeur, un goût, une vision ou un son. Tous ses sens sont à l'affût du moindre signe que lui évoque sa vie. Je décide volontairement de ne rien dévoiler d'autres de cette histoire, elle est poignante, aussi je vous laisse maître d'en gérer les sentiments qui vont vous parcourir au long de votre lecture.

Tony à cette force d'écriture qui bouscule grands nombres de codes pour venir nous toucher en plein cœur. L'intensité déchirante va monter crescendo. Un univers profond qui oscille entre le passé et le présent, entre le « je » et le « tu », ce qui est là encore un point fort de ce texte. L'écriture de l'auteur est magistrale, elle verse dans la sensibilité, les mots sont emplis d'émotions. Je ressors de cette lecture bouleversée !! Car le sujet évoqué me touche personnellement par mon milieu professionnel. Je ne peux que me mettre à la place de cette personne, et de ses proches car je suis confrontée à cette dure réalité. Un bouleversement émotionnel total pour moi qui m'a fait verser ma petite larme. Cette personne peut être n'importe laquelle d'entre nous. Ce texte et une vraie ode à la vie. C'est court mais tellement intense ! Nous n'avons pas envie de nous retourner, nous ressentons juste le besoin d'avancer, de nous envoler très loin et très haut pour tenter de revivre différemment notre vie.

L'espoir, la déchéance, l'agonie, l'acceptation, la mort et si tout était déjà tracé ? Et si tout simplement le commencement démarrait par la fin ? Et vous que feriez-vous si vous saviez que cette journée était votre dernière passée sur cette terre ? Tant de questions que vous allez vous poser. Alors, si vous avez un petit coup de blues, je vous conseille cette nouvelle, qui vous fera à coup sûr, apprécier à nouveau la vie.

Un grand bravo à l'auteur pour la justesse et la beauté de ses mots qu'il a su si bien coucher sur le papier.

Résumé : Sans jamais te retourner, tu vas vivre cette journée. Tu vas tout donner, tout penser, tout imaginer. C'est dans cette forêt que tu vas comprendre la solitude. C'est dans ce bus que tu vas ouvrir ton ressenti. Mais tu connais l'issue de cette journée. Tu sais que demain tu ne verras pas le soleil se lever. Alors fonce gamin, va mourir.