Parasite

17/01/2019

Bonjour chez vous ! Je viens vous parler du tout nouveau livre d'Arnaud Codeville «Parasite » qui fait sa grande sortie aujourd'hui !!


Titre : Parasite

Auteur : Arnaud Codeville

Éditeur : Auto-édition, le 17 janvier 2019

Pages : 412

Prix : Broché : 16€ / Numérique : 3,99€ (0,99€ en offre de lancement sur 3jours)

https://www.arnaudcodeville.fr/

www.facebook.com/Auteur.ArnaudCODEVILLE/


Enfin le troisième roman de l'auteur ! On était nombreux à l'attendre et on peut dire que notre patience a été récompensée, car voici venu un beau bébé de 410 pages tout prêt à être dévoré. À moins que ce ne soit l'inverse, méfiez-vous ! Les ténèbres ne sont jamais bien loin.

Été 1982, nous sommes près de Valenciennes, la chaleur étouffante et la sécheresse rendent difficile les activités pendant cette période de vacances scolaires. Un groupe de quatre adolescents se donnent rendez-vous en bordure de forêt afin d'aller se balader sur les sentiers. Les quatre amis, pour tuer le temps, décident de partir à la recherche d'un ancien bunker allemand bien connu de la région. Mais en chemin, après avoir gravi une montée bien escarpée ils observent en contrebas, enfoui entre les arbres et les feuilles, un vieux monastère en ruine. Changeant leur plan à la dernière minute, ils vont aller explorer ces vieilles pierres et découvrir bien malgré eux ce que la nature tentait de dissimuler. N'écoutant que leurs envies de découverte et leurs soifs d'aventure, ils vont profaner un lieu condamné et libérer un mal très puissant. Dès lors, leur vie sera changée à jamais. Leur simple et banale promenade en forêt va tourner au drame entraînant le chaos, une déferlante d'horreur qui n'épargnera personne.

J'ai découvert cet auteur avec son premier livre « La tour de sélénite » puis j'ai enchaîné avec son second qui a pour titre « 1974 ». Le genre horrifique me plaît beaucoup, et je sais qu'un livre d'Arnaud Codeville finit toujours droit dans le mille. Ses deux premiers ouvrages m'avaient totalement séduite et vous allez me dire est-ce le cas aussi pour « Parasite » ? Eh bien oui! C'est le tiercé gagnant qui confirme ce que je savais déjà sur cet auteur. Le fantastique et l'horrifique se côtoient de près pour délivrer un récit qui va vous faire frissonner. Surement après cette lecture, en allant vous coucher, vous vérifierez plus d'une fois dans votre maison si toutes les portes de vos pièces sont fermées comme elles sont supposées l'être. Si vous regardez par votre fenêtre la nuit afin d'admirer votre magnifique jardin sous le doux reflet d'un réverbère, vous pourriez avoir certaines visions, qui vous donneraient aussitôt envie de déménager. Cette peur qui prend possession de vous une fois que la nuit est tombée ne va pas se tarir à la lecture de ce roman, au contraire, vous allez ouvrir grand la porte aux démons et à ce qui se cache dans l'obscurité. Si l'envie également vous prenait, juste pour rire, d'essayer les voies du paranormal, ce livre vous ferait passer l'envie de le faire. Le jeu pourrait bien se retourner contre vous et faire de votre vie un enfer. Vous l'aurez bien compris, la terreur à l'état pur va faire partie intégrante de cette histoire, la mort rôde partout et si vous n'êtes pas vigilant elle vous emportera bien vite pour le repos éternel. Nous allons suivre deux histoires en parallèle centrées sur la vie du personnage principal qui est Ben. Un Ben adolescent accompagné de ses trois meilleurs amis et un Ben trentenaire, papa d'un jeune garçon. Entre les deux époques, c'est l'inconnu, le flou total, le néant, on ne sait rien ! C'est frustrant, car on va vouloir à tout prix savoir ce qu'il s'est passé afin de pouvoir combler l'espace de ces années qui séparent ces deux histoires. Car des choses vous pensez bien qu'il va s'en passer ! Mais quel sera le lien entre les deux? Plusieurs scènes très réalistes vont retenir votre attention, entre fantômes, démons, secrets, ce livre sait tenir en haleine le lecteur. Un épilogue réussi, qui vient apporter toutes les réponses qu'on attend de cette histoire tout en y mettant un beau point final. Mon conseil : Attendez le soir ! Installez-vous confortablement et lisez ce livre avec le minimum de lumière possible, pour vous plonger ainsi dans des conditions optimales et savourer au mieux cette lecture. Vous allez sûrement être à l'affût du moindre bruit dans votre maison et vous ne regarderez plus les gens qui vous entourent de la même façon. Vous laisserez-vous à nouveau tenter par vos envies d'évasions bucoliques quand celles-ci vous feront vivre un véritable cauchemar? Entre épouvante et atrocité, vous vous retrouverez bien impuissant. Attention ! Quoi que vous trouviez en chemin, cela vous suivra jusqu'à chez vous ...

Je remercie Arnaud pour cette proposition de SP, j'ai été ravie de découvrir ce 3e roman en avant-première.

Résumé : Au cœur de la forêt de Raismes, près de Valenciennes, quatre adolescents repèrent un monastère en ruine. Ils y découvrent une crypte condamnée, où résonnent encore les pratiques d'un culte païen. Ils ne sont pas seuls. Tapie dans l'ombre, une menace les guette...

Auteur : Né en 1980 dans le nord de la France, ce jeune graphiste et web designer est avant tout un passionné. Adolescent, il découvre le cinéma horrifique et comprend immédiatement que cet univers va prendre une place importante dans sa vie. Sa lecture du roman Salem de Stephen King, confirme et renforce ce goût. Il aime avoir peur, il aime être surpris. A 17 ans Arnaud croise la route du jeu de rôle L'appel de Cthulhu, il dévore dès lors les textes de H.P Lovecraft, devient maître de jeu, écrit ses propres scénarii. Il ne le sait pas encore mais sa vie va en être bouleversée.
En 2015 il se lance dans l'écriture de son premier roman "La tour de Sélénite". Ses amis le lisent, sont emballés et le poussent à l'éditer. Alors qu'il ne s'y attend pas ce premier récit rencontre un joli succès. Encouragé, il édite un second opus : 1974 qui sera élu plume francophone par les lecteurs d'Amazon puis primé par le site plume libre dans la catégorie nouvelle plume.Ce qui caractérise son style et qui fait dire à certains de ses lecteurs qu'ils retrouvent chez lui des accents de Graham Masterton est sa capacité à rendre vivantes les scènes de terreur sans tomber dans le gore le plus cru, en distillant un humour qui permet de relâcher les tensions provoquées par la lecture.
En cinéphile averti, il a ce talent rare d'écrire d'une manière très visuelle ce qui confère à ses récits une puissance incroyable. S'ajoute à cela une grande sensibilité et des thèmes abordés qui poussent le lecteur à se poser des questions sur ceux qu'ils pourraient, sauraient, oseraient faire dans cette situation.

www.lesmotsdelau.fr