So Long, Alice

16/10/2018

Bonsoir chez vous, voici mon retour sur « So Long, Alice » de Constance Dufort. 


Titre : So Long, Alice

Auteure : Constance Dufort

Éditeur : Éditions Nouvelle Bibliothèque, paru le 22 Juin 2018

Pages : 197

Prix : Broché : 15€ / Numérique : 6,99€

https://constancedufort.unblog.fr/

https://www.editionsnobi.com/


Je remercie les éditions Nouvelle Bibliothèque pour leur confiance et ce Service Presse. C'est avec plaisir que je viens vous faire mon retour sur le roman de Constance Dufort « So Long, Alice ».

Alice fuit un quotidien devenu difficile pour partir à la recherche de son grand frère Jefferson. De son départ précipité, elle n'en sait pas grand-chose, à part ce petit carnet noir laissé bien en évidence à son attention. Elle va quitter sa ville natale direction New York pour suivre un jeu de piste que son frère lui a laissé à travers une carte griffonnée. Circuler dans Manhattan lorsque l'on est âgée de 14 ans n'est pas chose facile et Alice va être confrontée à de nombreuses désillusions. Elle va faire la connaissance d'étranges personnages lors de cette mission, apprendre à faire confiance va être une épreuve difficile pour elle qui a l'habitude de se débrouiller seule. Quoiqu'il arrive, Alice n'aura de cesse d'arriver à son but ultime, celui pour lequel elle a fait tant de sacrifices.


Une histoire curieuse et originale qui nous entraîne dans une course mystérieuse telle une chasse au trésor. Un récit qui s'articule autour de nombreuses références et annotations au conte de Lewis Caroll. Dans les premiers chapitres on se demande quel va bien pouvoir être la suite de cette histoire, mais on se laisse embarquer et les pages défilent sans même que l'on s'en rende vraiment compte.

Un roman qui peut viser un large public, tant les adultes que les adolescents. Il y a de nombreuses références musicales que ce soit par le carnet noir ou par l'écoute du personnage avec son MP3. J'ai été un peu moins séduite par ces quelques textes de chansons annotés en anglais et traduits en français en dessous, cela me coupait un peu dans mon immersion dans le récit.

Le décor du livre est très agréable, tant par la petite visite de New York et son légendaire Central Park, que par l'univers et l'ambiance qui règne au sein de l'immense bâtisse du XIX° Siècle qui sera « le refuge » d'Alice. Des personnages particuliers qui mènent une vie assez déjantée et hors norme dans la société new-yorkaise, ce qui va attiser la curiosité de notre héroïne ainsi que celle du lecteur.

Tout semble figer dans le temps, le mode de vie très strict et British de la demeure laisse filer facilement notre imagination dans ces lieux. Des personnages hauts en couleur, chacun possédant un univers et un passé qui lui est propre, apportant ainsi une petite touche personnelle au sens de l'histoire. Ils sont tous à la recherche de quelque chose et chacun oriente sa vie et son quotidien dans ce sens. Un roman de détente, nous avons juste à nous laisser guider et transporter dans cette quête d'amour, de  recherche et de lien fraternel.


Résumé : Octobre 2010 : Alice, fraîchement débarquée de son Greyhound, cherche son frère dans Manhattan, rivée à son lecteur MP3. Il ne lui reste que cela de sa vie d'avant : Pearl Jam, Jeff Buckley, David Bowie et tous les autres. Ça, et l'arrogance de ses 14 ans. Jefferson est ici et elle le trouvera, quitte à dormir dans Central Park au cœur de l'automne. Pour s'orienter, elle n'utilise pas les étoiles : sa carte, c'est le carnet noir que Jefferson lui a laissé, un beau soir, en filant. Il la conduira à lui et elle pourra lui dire le fond de sa pensée. On n'abandonne pas sa sœur adorée sans crier gare ! Déambulant au rythme de ses chansons favorites, Alice va faire et refaire le parcours qu'elle a découvert dans le carnet. Son frère l'attend au bout de cette chasse au trésor, elle en est persuadée.

Une rencontre aussi fortuite que désagréable va pourtant bouleverser ses plans : qui est cette vieille harpie endimanchée au chat teigneux, gesticulant devant le chapelier fou de bronze ? Et cet étrange majordome qui la talonne, Alice est persuadée de le connaître... et va aller de surprise en surprise, bouleversant sa trajectoire pourtant bien tracée.


www.lesmotsdelau.fr